Pierre Payan sur les terres de ses ancêtres


A Beaurières (Drôme), en 2009, l’oncle Pierre Payan visite un champ de lavande (parcelle 377 du cadastre napoléonien) ayant appartenu à son arrière-arrière grand-père, Daniel Payan (1786-1859), mari de Suzanne Livache.

La recherche réalisée avec Pierre Payan (né en 1925, oncle de ma femme Odile) s’est faite étroitement avec lui, car il avait envie d’écrire un livre. Le livre, avec l’aide d’un comité de rédaction familial, a fini par s’écrire en 2010, après moultes péripéties :

L'Histoire des Payan

 Fouler les terres de ses ancêtres, découvrir exactement où ils avaient habité, travaillé : voilà ce qui nous a amené à faire une recherche plutôt compliquée dans les archives cadastrales aux AD26 à Valence. Les employé(e)s des archives nous ont bien aidés, car il faut passer de registre en registre, et ne pas se tromper, pour arriver à la bonne page. Voici un exemple d’une page de registre  (cliquer sur les photos pour les agrandir) :

P1110259-cadastre Beaurières-parcelle 377

Ce qui m’avait mis sur la piste de la parcelle 377, propriété de Daniel Payan, fut un livre d’Alain Bony intitulé « Le Grand Chemin : Beaurières et la route au cours des siècles » (Les Amis de Beaurières,1997). Un récit qui m’a permis de découvrir la saga d’une route de montagne empruntée par Hannibal du temps des Romains, qui a fait place plusieurs siècles plus tard à la D93, dont la construction (par la sueur de pauvres Italiens honnis et logés dans des granges) a nécessité l’expropriation d’une partie des terres de Daniel Payan en 1841 :

plan Beaurières-expropriation de Daniel Payan en 1841

On voit bien le tracé de la route, qui serpente à travers la moyenne montagne. Une comparaison avec les plans du cadastre permet de situer la nouvelle route sur la droite du Chemin du Fays :

P1100653-Moulin et Chemin du Fays

P1100665-Beaurières et ses alentours

 

 

 

 

Cela permet de faire une comparaison entre le plan cadastral (1) et une photo de l’endroit prise par Google : on reconnaît bien la parcelle 377, par rapport au tracé du Chemin du Fays, décelable dans la photo, au-dessus de la deuxième boucle de la route D93 .

Photo Google de la parcelle 377

P1100663-parcelle 377, chemin du Fays et ravin à gauche

 

Il a suffi alors de remonter la D93  pour retrouver l’emplacement de l’ancienne parcelle 377. Je dis bien ‘ancienne’, car le cadastre napoléonien institué sur le plan national à partir de 1812, est daté du 29 septembre 1832. Il serait intéressant de voir à quoi correspond cette parcelle dans le cadastre moderne…

Cette recherche sur l’Histoire des Payan, commencée pour une cousinade qui a eu lieu en octobre 2008, sera présentée lors d’une deuxième cousinade à l’automne 2014.

James Smith

 

______________________________________

(1) Références : Plan parcellaire cadastral de Beaurières de 1832, AD26, 3P 3291/1 et 3P 3291/9 (Section C2 Hubac)

*****

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s