Accueil

Le pourquoi et le comment de ce blog

L’idée première du blog est venue d’une réflexion d’un des participants à l’atelier de généalogie des Capucins, René Marty. René estimait que pour la continuation des cours de généalogie, après la phase débutante, il serait judicieux de créer une espèce de club.
Donc entre le club et un blog, il n’y a peut-être pas loin… D’autant plus que cela concrétise le principe d’un apprentissage permanent des possibilités de l’informatique et de l’Internet pour la recherche généalogique.

J’ai pensé, depuis que ces cours ont commencé en janvier 2013, mais encore plus depuis que l’atelier généalogique existe à partir de janvier 2014, que la recherche généalogique n’est pas complète tant qu’on n’a pas réussi à rédiger une véritable histoire de sa famille. Cela suppose, bien sûr, une certaine facilité et aussi un effort certain en matière d’écriture, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Gabrielle Vitalis nous a montré l’exemple dans ce domaine, car son livre ‘ Le Grain de Blé’ est amusant et bien écrit, mêlant le récit de sa propre vie à un exposé de ce qu’elle a appris de la vie de ses ancêtres. Mais il y a plus : sans doute sa méthodologie de classement sur papier a-t-elle ordonné son histoire familiale. C’est à dire qu’elle est probablement le socle sur lequel elle a construit son livre. (Même si elle s’en défend, en disant qu’elle n’avait pas de méthodologie !).
En fait la mise en place d’un blog concrétise aussi ce que j’avais analysé comme étant les principes d’une méthodologie de recherche basée sur le triptyque : classement – authenticité – partage. Sans classement, la recherche devient vite bordélique.

L’authenticité suppose suffisamment de rigueur pour l’élaboration d’un système de références qui doit, entre autres, éviter au maximum les erreurs dues aux idées préconçues. Du genre « mon papa m’a dit que… », que l’on accepte pour argent comptant, sans qu’il y ait de vérification. Et enfin le partage permet d’avancer dans la recherche de façon collective : pour ne pas réinventer la roue, pour échanger avec d’autres chercheurs, bref de rester ouvert à l’apprentissage.

Notre blog est donc conçu pour permettre aux contributeurs de partager notre travail entre nous, d’y ‘poster’ ce que nous voulons : des morceaux d’histoire familiale (ou d’Histoire tout court), des articles, des notes, des photos, des vidéos, des ‘astuces’ de recherche, des ‘trouvailles’, des liens vers son propre arbre (car le blog ne se substitue pas aux divers sites de domiciliation des arbres), des liens vers des sites web intéressants, etc.

Un blog enfin doit nous permettre de garder le contact une fois que l’atelier aura atteint son terme, de continuer à s’inspirer mutuellement, de créer l’émulation et la stimulation nécessaires pour avancer dans notre propre recherche.

James Smith
Marseille

le 4 janvier 2014